actualite

Bien choisir son prêt immobilier

Lorsque les emprunteurs comparent les offres de prêt immobilier qui leur sont proposées, leur attention se focalise souvent sur le taux d’intérêt pratiqué. Dans la mesure où ce dernier détermine le coût du prêt dans son ensemble, il n’est pas surprenant de le considérer comme le principal critère de sélection. Pourtant, à réduire l’approche des conditions du prêt à cet unique élément, les intéressés se privent d’informations majeures susceptibles de déterminer laquelle parmi les offres proposées réunit les conditions les plus favorables et adaptées à leurs situation et projet. Quelques notions à considérer quand on s’apprête à souscrire un prêt immobilier.

 

Ce prêt immobilier est-il modulable ?

Lorsque le prêt immobilier est modulable, les conditions contractuelles permettent à l’emprunteur d’ajuster le remboursement de ses mensualités. Dans tous les cas, cette possibilité peut être utile : en cas d’évolution professionnelle défavorable ou de dépense imprévue, pouvoir alléger partiellement le montant des mensualités permet de faire face à une situation financière transitoire complexe. A l’inverse, en cas d’augmentation de revenus ou d’entrée exceptionnelle d’argent, avoir la possibilité d’augmenter partiellement les mensualités du prêt permet d’en diminuer la durée, et donc le coût total. Le prêt immobilier Libertimmo(1) proposé par les banques du groupe Crédit du Nord est un prêt modulable dont l'avantage est de pouvoir reporter une échéance en cas d’imprévu(2).

 

Qu’est-ce qu’un taux fixe(3) ?

L’emprunteur et l’organisme prêteur s’engagent sur un taux déterminé à la signature du crédit et qui ne variera pas sur toute la durée de l’emprunt.

 

Et le TAEG(4) ?

Le taux annuel effectif global ou TAEG (anciennement TEG) exprime le coût global des dépenses liées à un crédit, c’est-à-dire qu’il comprend le taux d’intérêt du crédit bancaire souscrit, les frais de garantie, de dossier, le coût de l’assurance emprunteur et tous les autres frais liés à la souscription du crédit immobilier tels que : frais payés ou dus à des intermédiaires intervenus dans l'octroi du prêt (courtier par exemple), frais d'évaluation du bien immobilier (payés à un agent immobilier), et tous les autres frais qui vous sont imposés pour l'obtention du crédit (frais de tenue de compte, en cas d'obligation d'ouverture de compte dans la banque qui octroie le prêt). Il se présente sous la forme d'un indicateur normalisé et permet ainsi de favoriser une comparaison objectivée de plusieurs crédits aux caractéristiques différentes.

 

Quelle garantie de prêt privilégier ?

Compte tenu de l’importance des montants et du volume d’emprunts, les banques doivent se prémunir des risques de défaillances de remboursements de la part des emprunteurs. Chaque emprunteur doit ainsi fournir une garantie associée au prêt qui lui est consenti. A cette fin, l’emprunteur a le choix entre plusieurs alternatives.

La première consiste en l’inscription d’une hypothèque conventionnelle. Il s’agit d’un acte notarié qui donne droit à l’établissement prêteur de saisir, le cas échéant, l’un des biens de l’emprunteur pour se faire rembourser les échéances dues. Le coût de cette première option varie en fonction du montant du prêt immobilier.

Une deuxième option consiste à ce que l’emprunteur sollicite d’un organisme de caution de prêt immobilier qu’il s’engage, contre rémunération, à se substituer à lui en cas de défaillance avérée(5).

Une dernière option consiste à mettre en caution un placement financier, qui se trouve généralement être une assurance-vie détenue par la banque prêteuse. On parle dans ce cas de nantissement. Cette opération engendre également des frais.

Votre conseiller saura vous aiguiller entre les différentes options possibles selon la nature de votre projet immobilier, sa durée, les éléments de votre situation personnelle, l’étendue et la constitution de votre patrimoine. N’hésitez pas à le contacter.

Taux d’endettement, âge, contexte familial, parcours professionnel : souscrire un prêt immobilier est toujours une affaire de situation individuelle et de projet. L’échange avec votre conseiller bancaire vous permet de mieux comprendre comment celui-ci s’articule et dans quelle mesure il répond à vos besoins. N’hésitez pas à prendre le temps de l’analyse et de la discussion.

 

 


(1) Sous réserve d'acceptation de votre dossier par la banque et après le délai légal de réflexion de 10 jours. Conditions tarifaires en vigueur pour toute offre Libertimmo 1 au 01/01/2022. Lorsque la vente est subordonnée à l'obtention d'un prêt et si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées par l'acquéreur.

(2) Modulation et report des échéances : sous conditions et sous réserve d’acceptation par la Banque.

(3) Le taux proposé sera fonction du financement et de la situation de l'emprunteur.

(4) Articles L314-1 et suivants du Code de la consommation.

(5) Sous réserve d'acceptation du dossier par l'organisme de caution.

 

 

Plus d'articles

PROFESSIONNELS & ENTREPRISES

Nov 25th 2022

Louer son véhicule… neuf ou d’occasion ?

Contact