ENTREPRISE

Transition écologique, comment le groupe Crédit du Nord aide les entreprises

Dans un contexte géopolitique de tension accrue sur les matières premières et l’énergie, Pierre Lecommandeur, directeur adjoint RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) au sein du groupe Crédit du Nord témoigne du rôle du banquier vis-à-vis des entreprises. Dans cette interview1 , il évoque également les nécessités réglementaires, économiques et citoyennes, d’opérer un pivot écologique et stratégique.

L’augmentation du coût de l’énergie semble partie pour durer. Peut-on déjà mesurer son impact sur les entreprises ?

Pierre Lecommandeur: L’impact économique est très différent d’une entreprise à une autre, notamment selon son secteur d’activité. Mais en tout état de cause, le contexte géopolitique engendre une tension marquée sur leurs coûts de fonctionnement.

En parallèle, la stratégie bas carbone des entreprises implique une importante diminution de leurs émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) et par voie de conséquences de leur consommation d’énergies fossiles à horizons 2030, 2040 et 2050.

Notre rôle, en tant que banquier, est d’accompagner nos clients dans toutes les étapes de cette transition en leur apportant des solutions en matière de conseil et de financement.

Nous devons ainsi aider les entreprises à faire, de la contrainte de l’augmentation du coût des énergies fossiles et la nécessité de diminuer leurs émissions de GES, une opportunité économique et environnementale.

Justement, comment, en tant que banquiers, cet accompagnement se traduit-il ?

PL: Rappelons d’abord quelques chiffres clés. Au 31 décembre 2022, toutes les entreprises concernées par le décret tertiaire2, devront avoir choisi leur période de référence et s’engager dans la voie d’une réduction de leurs consommations énergétiques : diminution de 40% en 2030, de 50% en 2040 et de 60% en 2050. Cela peut sembler loin mais 2030 c’est demain ! Avec notre partenaire Economie d’énergie, nous aidons nos clients dans les phases de déclaration et de diagnostic, mais aussi dans la recherche des subventions qui compléteront le prêt bancaire pour financer les travaux et investissements réalisés. 

Pour permettre aux entreprises de mesurer plus globalement l’impact de leur activité sur l’environnement, nous leur proposons de déterminer leur empreinte carbone à travers des bilans de consommation d’énergie réalisés par notre partenaire Carbo. Une trajectoire de réduction de cette empreinte et le plan d’actions correspondant leur sont bien entendu également soumis. 

Ensuite, il y a l’aspect business. Sur des sujets tels que le verdissement des flottes de véhicules, l’isolation thermique d’un bien immobilier ou le choix d’un système de chauffage plus frugal…, notre équipe de spécialistes répartis en région accompagne aussi nos clients dans leur transformation.

Vos clients sont-ils sensibles à l’aide que vous leur apportez ?

PL: Nous sommes les partenaires de nos clients. De fait, nous les connaissons bien et sommes engagés vis-à-vis d’eux, notamment à travers notre rôle d’information et de conseil.
Tous nos chargés d’affaires ont été formés aux enjeux de la transition et aux solutions proposées par la banque et ses partenaires : Carbo, Economie d’Energie, Ecovadis, nos Prêts Transition Environnementale et Prêts à Impact Positif.
Ils sont ainsi en mesure d’identifier l’outil ou la solution les mieux adaptés aux besoins du  client.

Sensibilisés sur leurs obligations réglementaires et sur les attentes de l’ensemble de leurs parties prenantes et accompagnées par des spécialistes, nos entreprises clientes sont mieux armées pour relever le défi que représente pour elle la mutation globale de l’économie vers un modèle plus durable. Et pour transformer en avantages concurrentielles et en opportunités commerciales l’avance qu’elles auront prises dans cette transformation !

 

De quelle manière le groupe Crédit du Nord opère-t-il pour lui-même ce pivot écologique ?

PL: Nous nous engageons à diminuer notre empreinte carbone de manière extrêmement significative. Par exemple, 99% de nos agences utilisent de l’électricité verte.
Cependant, en tant que banque, nos émissions de CO2 directes sont assez marginales. C’est davantage à travers la transformation de nos clients que nous pouvons obtenir un réel impact environnemental.


Résumons avec une illustration concrète. Le patron d’une entreprise de transport vient vous consulter. Que lui conseillez-vous ?

PL: Une entreprise de transport devra réduire de 28% ses émissions de GES d’ici 2030 et devenir neutre carbone d’ici 2050.
Cette trajectoire nécessitera de la part de l’entreprise des investissements conséquents pour « verdir » sa flotte, voir à réfléchir à une nouvelle organisation de ses prestations (par exemple, en recourant plus au transport combiné avec le ferroviaire).

Son chargé d’affaires Crédit de Nord lui proposera les financements « verts » adaptés, en crédit classique ou en crédit-bail mobilier en fonction de ses besoins. Il l’invitera à calculer son empreinte carbone initiale et à la suivre dans le temps, afin de quantifier l’impact de ses investissements sur l’environnement. Le chargé d’affaires pourra également proposer à son client de se faire évaluer par EcoVadis. Cette évaluation permettra à l’entreprise de transport de comparer ses pratiques environnementales, sociales et de gouvernance à celles de ses pairs, et de mettre en place les mesures nécessaires pour les améliorer.  

C’est dès à présent qu’il faut agir pour être au rendez-vous.

Pas de temps à perdre. Nos conseillers se tiennent prêts. N’hésitez pas à les consulter.


Bon à savoir

Les entreprises concernées par le décret tertiaire sont celles propriétaires ou exploitant un établissement de plus de 1000m2, du secteur public ou privé, dédié aux activités suivantes: bureaux, services publics, santé, justice, commerce, hôtellerie, restauration, résidence de tourisme et de loisirs, sport, culture et spectacles, logistique, aérogares, gares ferroviaires, routières, maritimes ou fluviales, vente et service automobiles, moto ou nautique, salles et centres d’exploitation informatique, stationnement , blanchisserie, imprimerie et reprographie.




1- Cette interview a été réalisée en août 2022 au siège du groupe Crédit du Nord, situé au 59 boulevard Haussmann, Paris 75008
2- Le décret tertiaire



Contact

Plus d'articles