PARTICULIERS

6 conseils financiers pour votre enfant devenu majeur

En théorie, ou tout du moins dans l’esprit de nos enfants, accéder à la majorité revient à bénéficier du jour au lendemain d’une liberté totale assortie de nombreux droits et privilèges. S’il est vrai qu’autorisation ou contrôle des parents ont tendance à être remplacés par acquisition du droit de vote et permis de conduire, dans le réel, les choses diffèrent quelque peu.. Il faut donc souvent l’arrivée d’un premier salaire pour pouvoir jouir véritablement de son indépendance financière. Votre enfant entre dans la vie active ? Nous vous proposons six conseils financiers pour guider ses premiers pas.  

 

Conseil n°1 : apprendre à établir un budget

Aujourd’hui, on règle ses courses avec son smartphone, son électricité par télépaiement, son stationnement de parking avec une application… La dématérialisation des moyens de paiement rend plus difficile l’appréhension concrète de nos dépenses. Or, en matière de finances, ne pas savoir où être dans le flou n’est jamais souhaitable. C’est pourquoi il est conseillé d’apprendre très tôt à établir un budget, en identifiant les sources de revenus et les charges qui nous incombent. L’exercice présente un double intérêt pédagogique. Le premier est de connaître sa situation financière ce qui revient à anticiper et arbitrer entre économies, dépenses, ou investissements. Le second consiste à identifier des coûts pouvant paraître mineurs mais qui, cumulés, constituent des postes substantiels de dépenses (abonnements TV et internet, applications payantes, essais gratuits jamais résiliés…).

 

Conseil n°2 : gérer son budget avec un agrégateur de compte

Une fois le budget établi, arrive la question de sa bonne gestion. Il est fréquent que les parents ouvrent pour leurs enfants mineurs un Livret Jeune ou un Livret A. Dès lors, quand ils accèdent à la majorité, ces derniers peuvent déjà disposer de plusieurs comptes, aussi bien au sein de la même banque que dans des banques différentes. Pour bien gérer leurs comptes, nos clients jeunes adultes disposent d’une application mobile, disponible sur leur smartphone qui intègre une synthèse multibanque. Cette synthèse permet de consulter les comptes1 détenus dans les différentes banques françaises et de bénéficier ainsi d’une vue d’ensemble, favorable à une meilleure gestion.

 

Conseil n°3 : optimiser ses abonnements

Passer au crible ses factures pour y traquer dépenses superflues, surcoûts et abonnements surabondants est une tâche rébarbative et chronophage à laquelle on a vite fait de renoncer. Aujourd’hui, temps perdu et charges inutiles peuvent être facilement évités. Notre partenaire Papernest propose une solution digitale qui permet de reprendre le contrôle sur tous les contrats et abonnements de la vie quotidienne en trouvant pour vous des sources d’économies. N’attendez pas pour vous renseigner sur ce service qui peut alléger vos factures.

 

Conseil n°4 : réserver un pourcentage de ses revenus à l'épargne

Il n’est jamais trop tôt pour prendre l’habitude d’épargner à hauteur de ses moyens. C’est d’ailleurs très naturellement que l’on apprend aux tout-petits à mettre la pièce de la petite souris dans la tirelire… première expérience de thésaurisation ! Ainsi, réserver systématiquement chaque mois une part de ses revenus permet de se constituer une épargne de précaution sans devoir subir un trop gros effort. En quelques années, le capital ainsi constitué peut notamment servir d’apport à un investissement, une acquisition, permettre de réaliser des travaux pour accueillir un premier enfant...

 

Conseil n°5 : contracter une assurance-vie

Outre sa grande popularité auprès des Français, l’assurance-vie est un placement dont les conditions d’ouverture sont très simples (un versement initial suivi, selon les dispositions spécifiques à chaque contrat, de versements ultérieurs, réguliers ou non, sans aucune limite de montant). Ce placement permet de bénéficier d’une fiscalité intéressante. Ouvrir un contrat d’assurance-vie dès sa majorité ou son premier salaire permet de prendre date, et d’entamer une première démarche d’investissement. Notez également qu’il est tout à fait possible d’effectuer des retraits ou de clôturer un contrat d’assurance-vie à tout moment, mais qu’il est fiscalement bien plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans pour bénéficier de meilleures conditions de sortie.

 

Conseil n°6 : épargner en vue d'un investissement immobilier

Valeur refuge, investissement dans la pierre : les expressions empruntant au champ lexical de la prudence et de la protection ne manquent pas pour qualifier l’investissement immobilier. Et pour cause, un projet d’acquisition immobilière est parfois le projet d’une vie. C’est pourquoi il est judicieux d’anticiper en commençant très tôt à épargner chaque mois, en fonction de ses ressources. Au bout de quelques années, cette épargne réalisée peut constituer un apport personnel et favoriser l’obtention d’un crédit immobilier.

 

Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour vous recevoir et vous présenter nos solutions et offres adaptées aux premiers pas d’un(e) jeune épargnant(e). N’hésitez pas à les contacter.

 

1 Comptes courants, épargne bancaire, comptes titres, PEA, assurance vie, crédits détenus au sein des banques du groupe Crédit du Nord et banques externes.

Flash Contract, Société par actions simplifiée, au capital de 34 473 Euros, inscrite RCS Paris n° 809 710 858, 157 boulevard Macdonald 75019, agissant sous le nom commercial papernest.

 

Plus d'articles

PARTICULIERS

May 09th 2022

Préparer la rentrée post-bac

Contact