actualite 08/06/2021

Le Carré des Innovateurs, l’agence agile

L’écosystème français des start-ups regroupe environ 20 000 acteurs, la plupart concentrés à Paris. Créé par le groupe Crédit du Nord en 2018 pour favoriser un meilleur accompagnement des start-ups, le Carré des Innovateurs a rapidement été identifié comme un partenaire bancaire de choix. L’équipe pluridisciplinaire dotée d’une connaissance fine de l’écosystème a permis à l’agence parisienne de rapidement créer des liens avec différentes structures d’accompagnement et d’incubation. Elle délivre aujourd’hui un service spécifique et sur-mesure à 230 entrepreneurs pleins de talent. Nous avons rencontré Maïté Vaillant, sa directrice. Elle nous en explique son fonctionnement.

Maïté Vaillant, « le Carré des Innovateurs », de quoi s’agit-il exactement ?

Le Carré des Innovateurs est une agence bancaire spécialisée dans l’accompagnement des entreprises innovantes. Nous délivrons du conseil, de la gestion des comptes jusqu’au financement.

Les échanges avec nos interlocuteurs nous demandent d’avoir une bonne connaissance des logiciels et des solutions flux sur le marché, et nous nous devons de connaître et d’expliquer les connexions entre nos offres et les solutions full digitalisées utilisées par nos clients.

Pourquoi fallait-il créer une agence dédiée ?

Parce que les créateurs de start-ups ont des besoins très différents de ceux d’une entreprise « traditionnelle ». Et ces besoins sont très évolutifs. Au démarrage, notre accompagnement peut parfois se limiter à fournir à un entrepreneur de simples bases sur la vie juridique d’une entreprise. Mais rapidement nous pourrons aussi le conseiller et l’accompagner dans un schéma de montage de holding afin d’anticiper toute cession partielle ou complète de son activité.

Il faut comprendre que ce sont des gens qui sont très aguerris du fait de leur activité orientée autour de l’innovation et de la technologie, mais peuvent parfois être moins agiles sur les problématiques bancaires. Autre exemple : au sein du Carré des Innovateurs, nous intervenons sur les opérations d’augmentation de capital, nous en gérons deux par semaine ! Il est très rare que des agences traditionnelles aient ce genre d’opération à gérer. Au Carré des Innovateurs, toutes ces opérations d’augmentation de capital sont gérées en 3 jours maximum, nous sommes de vrais facilitateurs, nous allons très vite. Et puis, la règle est que l’on répond en 24 heures, cela n’arrive jamais qu’un client n’ait pas de réponse dans la journée. Et ça aussi, c’est extrêmement précieux.

En quoi l’équipe du Carré des Innovateurs est-elle différente ?

Aujourd’hui, nous sommes deux à constituer l’équipe du Carré des Innovateurs. Le collaborateur avec lequel je travaille détient une expérience de consultant stratégiste, qui apporte une véritable plus-value dans les échanges avec nos clients. Pour ma part, j’ai un parcours bancaire et ai débuté dans le groupe Crédit du Nord comme conseillère Pro TPE avant de prendre en charge des clients ETI. A nous deux, nous gérons 230 comptes clients. Notre travail consiste à les accompagner dans leur croissance et il nous faut pour cela disposer de compétences différentes. Nous nous devons d’être un véritable couteau suisse pour être proches de nos clients, comme traditionnellement au sein du groupe Crédit du Nord.

Quels profils trouve-t-on au sein du Carré des Innovateurs ?

La moitié de nos ouvertures de comptes sont le fruit de mises en relation -très caractéristiques de l’écosystème des start-ups-, et de recommandations de nos clients et partenaires. La majorité des entrées en relation sont des sociétés dites « scalables » c’est-à-dire en mesure de réaliser une très forte croissance et de générer énormément de revenus avec beaucoup de marge grâce à l’innovation.

Et comment intervenez-vous sur les demandes de financement ?

Cela dépend du stade d’avancement de la start-up. Le risque n’est pas du tout le même que l’on se situe à la création ou après la première levée de fonds. Quand l’entreprise est en création, il peut nous arriver de financer des fondateurs étudiants au profil académique grandes-écoles, d’anciens salariés de startups à forte croissance « Scale-up » ou bénéficiant déjà d’une expérience d’entrepreneuriat, réussie ou échouée d’ailleurs.

Dans ce cas, le ou les entrepreneurs "pitchent(1)" leur projet devant un comité constitué d’une dizaine de personnes pour la plupart étrangères à la banque (il peut s’agir de nos partenaires ou de nos clients). La séance se déroule toujours de la même façon, à savoir 10 minutes de présentation et 20 minutes de questions-réponses. Nous sommes très sélectifs sur ce type de dossiers Nous acceptons environ dix dossiers par an.

Ensuite, il y a tout ce qui relève de la dette entreprise. Et là, nous pouvons intervenir, toujours après une levée de fonds, Seed ou Série A(2). Si l’on intervient post-Seed, nous organisons un comité de crédit différent de celui constitué pour la création. Nous invitons nos partenaires qui peuvent être des experts-comptables spécialisés, des CFO(3), d’anciens entrepreneurs, ou encore nos clients. Ces personnes connaissent bien les metrics(4), ils appréhendent les problématiques avec leur expérience et nous permettent parfois de nous engager sur des terrains sur lesquels, seuls, nous ne serions pas allés. Avec eux, nous regardons le profil de l’entrepreneur, le business model et le marché. Une fois cette étape franchie, c’est au tour du comité de crédit (organisation sur mesure au niveau du Carré) de statuer. Au sein de ce comité, l’unanimité est requise pour approuver ou non la demande de financement.

Après à peine trois années d’existence, quels marqueurs attestent du succès du Carré des Innovateurs ?

Aujourd’hui, 230 clients actifs travaillent avec nous. Quand on sait que l’on est sur un marché où, normalement, 9 start-ups sur 10 ne sont plus là dans les cinq ans, nous sommes très sélectifs en termes de distribution de crédit et nous devons prévoir un taux d’attrition naturellement élevé et poursuivre un nombre d’entrée en relation annuel soutenu (+/- 80 / an). 

A partir du moment où l’on a plus de clients que l’année d’avant, c’est que cela fonctionne !

En savoir plus sur le Carré des Innovateurs

 

(1)Le terme « pitcher » signifie « présenter un projet devant des investisseurs»
(2)Le terme « seed » correspond à la première levée de fonds ; le terme « Série A » à la deuxième
(3)Le terme « Chief Financial Officer » signifie « directeur financier »
(4)Le terme « metrics » désigne des instruments de mesure de la performance


Plus d'articles

Contact