PATRIMOINE

Les avantages méconnus de la location meublée

Pour se constituer un complément d’épargne ou de retraite, de nombreux Français choisissent d’investir dans de l’immobilier locatif. Le maintien de taux d’intérêt à un niveau relativement bas d’une part, et l’attrait pour « la pierre » considérée comme une valeur refuge, d’autre part favorisent l’acquisition de petites ou moyennes surfaces, souvent destinées à la location étudiante ou de jeunes actifs en période de mobilité. La demande croissante engendre un marché en pleine expansion. Moins connue que la location vide, la location meublée offre des avantages aux propriétaires comme aux locataires de courte durée.

 

Qu’est-ce qui caractérise une location meublée ?

Depuis le 1er septembre 2015, un logement est considéré comme meublé1 lorsqu'il comporte a minima les meubles suivants : « literie (avec couette ou couverture), volets ou rideaux dans les chambres, plaques de cuisson, four ou four à micro-onde, réfrigérateur, congélateur ou compartiment à congélation du réfrigérateur d'une température maximale de -6 degrés, vaisselle en nombre suffisant pour que les occupants puissent prendre les repas, ustensiles de cuisine, table, sièges, étagères de rangement, luminaires, matériel d'entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (aspirateur s'il y a de la moquette, balai et serpillière pour du carrelage...)2 ». Si au moins l’un de ces éléments devait manquer, le logement serait considéré comme vide.

 

Quels sont, pour les propriétaires, les avantages d’une location meublée ?

Disposer d’un dépôt de garantie plus important

 

Le montant du dépôt de garantie exigible dans le cadre d’un logement loué vide ne peut excéder l’équivalent d’un mois de loyer2. Dans le cadre d’un logement loué meublé, le propriétaire peut exiger le versement de deux mois de loyer (hors charges)2. Cet ajustement permet notamment de pallier le risque d’éventuelles dégradations de meubles.

 

Bénéficier d’un bail plus souple

 

Alors qu’un bail de location classique ne peut être conclu pour une durée inférieure à trois ans3 , la durée du bail de location d’un logement meublé peut être modulée en fonction de la nature du contrat de bail qui dépend en réalité du statut de ses occupants. Ainsi, un bail adapté à une mobilité professionnelle transitoire peut être conclu pour une durée d’un à dix mois, quand un contrat de bail étudiant sera calé sur la durée d’une année universitaire (neuf mois)2. Cette souplesse accordée au propriétaire lui permet de ne pas s’engager sur une longue durée, éventuellement de réviser le loyer entre deux locataires et d’effectuer des petits travaux dans l’appartement entre deux occupations.

 

Profiter d’une fiscalité avantageuse

Tout savoir sur la fiscalité des LMNP

 

Fixer un montant de loyer plus élevé

 

Electroménager tout neuf, excellente literie, mobilier au design moderne et raffiné : le propriétaire d’un logement meublé peut faire valoir le niveau et la qualité des équipements fournis pour proposer un loyer plus élevé et bénéficier d’une meilleure rentabilité brute de son investissement immobilier, et ce même si le logement se situe dans une zone géographique concernée par l’encadrement des loyers4.

 

Quels sont ses inconvénients ?

Financer l’équipement et l’entretien du logement

 

Un propriétaire qui décide de proposer à la location un logement meublé doit l’équiper en mobilier. Cela constitue un investissement financier au départ, un entretien régulier, voire un renouvellement quand cela s’avère nécessaire. Cette condition engendre des frais à prendre en considération, même si ces derniers sont le plus souvent rapidement amortis.

 

Accepter un risque plus fréquent de vacances locatives

 

Conséquence immédiate d’un préavis de départ réduit (un mois en cas de congé du locataire5), il n’est pas rare que les locataires changent fréquemment, occasionnant des périodes de vacances locatives, sans perception de loyer pour le propriétaire.   

 

Quelques obligations, des avantages et des inconvénients, la location meublée est une solution attractive pour les Français qui cherchent à investir dans de l’immobilier locatif, très prisé des étudiants et jeunes actifs. Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour vous aider dans vos démarches d’investissement.. N’hésitez pas à les contacter.

 


1 Article 2 du décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 fixant la liste des éléments de mobilier d'un logement meublé.
2 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1165
3 Article 10 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986
4 Le complément de loyer permet de dépasser la limite du montant encadré du loyer si le bien mis en location possède certaines caractéristiques de localisation ou de confort
5 La loi ALUR de 2014 a introduit un préavis pour les baux de locations meublées. Ce préavis est de 3 mois pour le bailleur, et d’un mois pour le locataire.



Plus d'articles

Contact